Droits de la personne

 

Une lettre anonyme a été transmise au Bureau, laquelle alléguait que la Commission de la fonction publique avait commis un acte répréhensible lié à ses pratiques d’affichage de postes. Le plaignant prétendait que, dans le cas de certains postes, la CFP limitait les candidatures aux personnes appartenant à des groupes sous-représentés. 

Le Bureau a mené en mai 2014 une enquête de sa propre initiative sur la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse (CDPNE). L’enquête a été entamée après que le Bureau a reçu des plaintes de nature similaire liées à des problèmes signalés dans une enquête antérieure qu’il avait menée.