Logement

 

Une personne a pris contact avec le Bureau de l’ombudsman au sujet d’un avis envoyé par les Services des shérifs lui ordonnant de quitter son domicile dans un délai de deux jours à la suite d’une décision prise par le service des locations à usage d’habitation. Sa principale préoccupation se rapportait à des difficultés liées à l’aide au revenu. 

Il incombe souvent au Bureau de l’ombudsman d’essayer d’expliquer à un plaignant un règlement ou une formule de financement qui semble compliqué, ou encore, ce qui est plus utile, de persuader l’administrateur d’un programme d’expliquer celui-ci à un plaignant sans porter de jugement

En janvier 2019, deux personnes ont communiqué avec le Bureau au sujet de leur frère/sœur qui avait des problèmes avec Logement Nouvelle-Écosse. Les plaignants ainsi que leur frère/sœur se sentaient « lésés » par les mesures prises par Logement N.-É.

Le rapport annuel du Bureau de l'ombudsman pour l'exercice 2019-2020 présente les activités préalables à la pandémie, ainsi que les réalisations et des exemples de cas, selon l'ombudsman William Smith.